jeudi 31 janvier 2013

mardi 22 janvier 2013

étude sur la main - #2

Expressions utilisant le mot main (www.larousse.fr)

  • Accorder la main de sa fille, donner à quelqu'un son accord au mariage de sa fille. 
  • À la main, fait sans utiliser un dispositif mécanisé. 
  • À main, qui est destiné à être porté à la main ou manœuvré à la main : Sac à main. Frein à main. 
  • À main armée,avec des armes.
  • À main droite, à main gauche, à droite, à gauche. 
  • À main levée, se dit d'un dessin effectué sans instrument ou d'un seul trait de crayon, rapidement ; se dit d'un vote où les membres d'une assemblée se prononcent en levant la main. 
  • À mains nues, sans armes ou sans gants. 
  • Avoir (bien) en main, tenir solidement quelque chose, exercer sur quelqu'un une autorité incontestée. 
  • Avoir la haute main sur quelque chose,jouir de la principale autorité dans un domaine donné. 
  • Avoir la main heureuse, malheureuse, avoir ou non de la chance au jeu. 
  • Avoir la main légère, ne pas mettre trop de quelque chose ; opérer adroitement, agir sans brutalité. 
  • Avoir la main lourde, verser en trop grande quantité ; frapper, punir durement. 
  • Avoir les mains libres, avoir les mains liées, avoir, ne pas avoir de liberté d'action. Familier. 
  • Avoir quelqu'un à sa main, entièrement soumis, à sa merci. 
  • Avoir, tenir en main (une affaire), la conduire à sa guise. 
  • Changer de main(s), passer d'un possesseur, d'un maître à un autre. 
  • Coup de main, aide apportée à quelqu'un ; habileté dans la manière de faire ; opération militaire locale menée par surprise sur un objectif limité. 
  • De (en) seconde, troisième main, par un ou deux intermédiaires ; sans originalité. 
  • De la (propre) main de quelqu'un, par la personne même, de sa part. 
  • De longue main, en s'y prenant longtemps à l'avance. 
  • De main de maître, avec beaucoup d'adresse ou d'habileté. 
  • De main en main, de la possession d'une personne à la possession d'une autre. 
  • Demander la main d'une jeune fille, la demander en mariage. 
  • De première main, directement, sans intermédiaire ; de la source même. 
  • Des deux mains, avec un grand empressement. 
  • Donner, prêter la main à quelqu'un, le servir. 
  • Donner, tenir la main à quelqu'un pour faire quelque chose, l'y aider, lui donner le courage de le faire. 
  • En main(s) propre(s), au destinataire lui-même. 
  • En sous-main, secrètement, à l'insu des autres. 
  • Entre les mains de, en la possession de, sous l'autorité de. 
  • En venir aux mains, se battre. 
  • Être en bonnes mains, être confié à une personne honnête ou compétente. 
  • Être en main, être à la disposition, en la possession de. 
  • Faire main basse sur quelque chose, s'en emparer sans en avoir le droit, voler. 
  • Fait main, exécuté avec la main et non avec une machine. 
  • Homme de main, homme d'action qui exécute un travail pour le compte d'un autre et en particulier une mission louche, parfois criminelle. 
  • La main dans la main, en se donnant la main ; en parfait accord. 
  • La main dans le sac, en train de voler, de commettre quelque irrégularité. 
  • La main du destin, de Dieu, etc., symbole dans la langue littéraire d'une action, de l'effet de cette force. 
  • La main sur le cœur, de bonne foi. 
  • Les mains vides, en n'ayant rien à offrir ou en n'ayant rien obtenu. 
  • Mariage de la main gauche, autrefois, mariage entre personnes de condition inégale ; familièrement aujourd'hui, union libre, concubinage. 
  • Mettre la dernière main à quelque chose, le terminer, y apporter les derniers soins. 
  • Mettre la main à l'ouvrage, à la pâte, entreprendre quelque chose, y prêter son concours, participer activement à un travail. 
  • Mettre la main sur, s'emparer, trouver quelque chose, quelqu'un et en particulier arrêter quelqu'un. 
  • Mettre sa main au feu, être fortement persuadé de ce qu'on avance. 
  • Ne pas y aller de main morte, frapper rudement ; agir ou parler avec dureté. 
  • Passer la main, renoncer à ses pouvoirs, transmettre la direction d'une entreprise. 
  • Passer la main dans le dos de quelqu'un, lui prodiguer des flatteries, à des fins intéressées. 
  • Perdre, garder la main, perdre, garder l'habitude de faire quelque chose, perdre, garder son habileté. 
  • Politique de la main tendue, politique de collaboration avec l'adversaire de la veille. 
  • Prendre en main quelque chose, quelqu'un, s'en occuper pour redresser une situation. 
  • Prêter la main à quelque chose, offrir son concours. 
  • Se faire la main, s'exercer. 
  • Se prendre par la main, s'obliger à faire quelque chose. 
  • Se salir les mains, tremper dans une affaire malhonnête, compromettante. 
  • Sous la main, à sa disposition, tout proche ; sous son autorité, sous sa dépendance. 
  • Tomber aux mains de quelqu'un, se trouver en son pouvoir, sous sa dépendance.

étude sur la main - #1

La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un organe destiné à saisir et manipuler des objets. Chez l'Homme, la main est un organe extrêmement développé et important, elle dispose d'une palette d'actions très large. Située à l'extrémité des deux membres supérieurs, chaque main possède cinq doigts qui apportent une contribution majeure au sens du toucher.




Elle est également un moyen d’expression quand elle complète la parole, ou sert d'articulateur en langue des signes.




source : Wikipédia




mardi 15 janvier 2013

the handless maiden back in Turin

la fanciulla dalle mani tagliate ritorna a Torino !
La mostra Hado Painters, Ordo Amoris alla Galleria De Chirico di Torino

La Raffaella De Chirico Arte Contemporanea è lieta di presentare Ordo Amoris, personale del gruppo artistico Hado Painters. Chi ha l’Ordo amoris di un uomo, ha l’uomo stesso.

Il filosofo Max Scheler individuò in questa sintesi l’essenza dell’umanità e la costituzione del nostro essere più profondo in cui l’amore non è che mezzo e partenza per il raggiungimento della consapevolezza di sé e del mondo. L’ordo amoris disvela l’agire morale, assurge a scandaglio degli atti e delle volontà che dominano e guidano gli individui nel corso dell’esistenza e del quotidiano vivere.

Ordo Amoris, dunque, quale “schema spirituale” dell’uomo, nucleo fondante della formazione e affermazione di una salda identità individuale, in cui il sistema di affetti non è che  l’emblema costituivo della persona, non solo nella superficie del suo agire, ma nella specificità interiore che lo sottende, evidenziando i valori propri di ogni essere.
In sintonia con la filosofia di Scheler, il gruppo artistico formato dalle quattro pittrici Barbara
Bonfilio, Elisa Filomena, Moira Franco ed Anna Madia approda all’evento di Ordo Amoris dopo più di dieci anni dal loro destinico incontro avuto all’ Accademia Albertina di Torino, che ha dato inizio ad una profonda collaborazione artistica ed umana, ricca di approfondimenti e riconoscimenti. Le giovani artiste presentano nella Project Room della Galleria De Chirico, un progetto a quattro cuori, un’installazione che esplicita e racconta il gruppo Hado attraverso un’installazione che unisce il puro essere di ognuna. Amore, natura e pittura, si mescolano negli spazi del Site Specific andando a costutuire il fulcro visivo, progettuale e significante dell’intera esposizione che proseguirà nell’intero spazio espositivo.

Hado è l’energia, la vibrazione intima e pura che costituisce carne e anima della vita.
Hado è acqua, limpida e cheta, flusso che scorre libero ma capace di mutare il proprio corso ad un incontro, una deviazione. Plasma la propria natura sulla forma della roccia o di un argine, così come l’uomo modifica e scolpisce il proprio essere nella trasmissione di energie.

Le Hado Painters parlano attraverso il corpo, la cui rappresentazione non è più copia ma realtà, in cui la pittura cancella barriere e rigidità per offrire ritratti profondamente veritieri, sinceri nell’esteriorità del tratto esecutivo e nel ritrarre l’universo interiore che volti e corpi raccontano.
Il colore indaga l’esistenza nei suoi aspetti intimi e morali, indaga l’ordo amoris proprio dei soggetti rappresentati, soggetti particolari che diventano universali e riconducibili ad ogni spettatore che si soffermi ad osservarli sino a riconoscerne una reciproca risonanza.
Le loro opere sono specchi in cui vivono sentimenti, paure, vite di ogni individuo e a cui la pittura dà adito e nuovo respiro. Diventa quasi un mezzo di liberazione, espressione immediata di un cosmico e complesso sentire.


Titolo: Ordo Amoris

Sede: Raffaella De Chirico Arte Contemporanea Via Vanchiglia, 11/A - 10124 - Torino
Durata: dal 7 marzo al 14 aprile 2013
Inaugurazione: giovedì 7 Marzo
Orari: Da martedì a sabato 10.00 - 12.30 / 15.30 - 19.30.
Chiuso il lunedì, domenica su appuntamento